La Maison

Une approche prothétique

La Maison Valeo Jean XXIII comporte 4 unités prothétiques, totalisant 55 chambres, pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer et autres troubles cognitifs, en partenariat avec le réseau de la santé, dans le cadre des ressources d’hébergement dites « intermédiaires ». C’est un milieu de vie qui permet une prise en charge, un accompagnement et des soins d’assistance personnalisés dans un endroit sécurisé, conçu pour faciliter les activités de la vie quotidienne.

Noter que les chambres sont offertes par le Centre de santé et des services sociaux de Trois-Rivières (CSSS). Toutes personnes souhaitant résider à la Maison Valeo Jean XXIII doivent communiquer avec le CSSS.

Un milieu de vie unique

Son concept, conçu pour une véritable approche prothétique, permet de disposer d’un milieu de vie à la fois sécuritaire et convivial. Le modèle propose 4 environnements spécialisés de 13 ou 14 chambres chacun, dans une atmosphère de type familial.

Chaque unité prothétique est composée d’une salle familiale dédiée aux activités et au repos des résidents et d’un coin repas équipé d’une cuisine. L’entrée de cette section se fait par l’intermédiaire d’un portail à code, assurant une meilleure sécurité.

Sécurité et services adaptés

L’unité prothétique a pour objectif d’accueillir en toute sécurité les résidents dont l’état de santé nécessite une surveillance accrue et de faciliter les activités de la vie quotidienne. Les résidents bénéficient des services d’hébergement et de soins complets mais également d’une approche où :

  • La personne est considérée avant sa maladie
  • Les accompagnements sont orientés sur les ressources et les capacités des gens
  • La structure et les services s'ajustent à la personne et à ses besoins

Notre philosophie d’accompagnement

La philosophie d’accompagnement préconisée à l’unité prothétique se veut propice à l’épanouissement, au confort et à la quiétude des résidents, ainsi qu'à la paix d'esprit de leurs proches. C’est pourquoi, l’environnement physique, la communication, les services et les activités quotidiennes sont adaptés aux besoins, capacités et habitudes de vie du résident.

Cette philosophie consiste à :

  • Favoriser les relations de confiance entre la personne atteinte et les gens qui l’accompagnent
  • Respecter les liens de la personne avec son entourage et favoriser l’implication de la famille dans son quotidien
  • Maintenir l’autonomie et l’estime de soi en favorisant sa participation aux tâches domestiques, selon ses goûts et ses intérêts
  • Créer une réponse unique en fonction de la situation en offrant des services adaptés tout au long de sa maladie